jeudi 10 septembre 2015

What about [...] Qui es-tu Alaska ? [...] John Green

John Green, Qui es-tu Alaska ?, Gallimard, 362 pages

Résumé :


Miles Halter a seize ans et n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C'est là aussi, qu'il rencontre Alaska. La troublante, l'insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young. Qui es-tu Alaska? est LE roman de l'adolescence: les amitiés fortes, l'amour, la transgression, la soif de connaissance et la fondamentale quête de sens. La vie explose dans ce livre qui fait rire et fondre en larmes l'instant d'après et qu'on voudrait ne jamais finir. Le premier roman d'un jeune écrivain brillant, lauréat de nombreux prix littéraires aux États-Unis et traduit en dix langues.
 

Mon avis :


J'avoue, je découvre seulement maintenant cet auteur dont tout le monde parle ! Et j'ai mis une semaine pour lire 362 pages, ce qui est anormalement long pour moi. Après avoir vu "La face cachée de Margo" au cinéma, je me suis dis qu'il serait peut-être judicieux, de voir ce que l'auteur pouvait nous offrir sur papier.


Même si ma lecture m'a semblé trainante par moment, maintenant que je l'ai achevée, mon avis à radicalement changé. 

Déjà, ce récit est clairement le reflet de l'adolescence de l'auteur. Tout comme son personnage principal, Miles, John Green est né en Floride. Il a poursuivit ses études dans un pensionnat du même acabit que le Culver Creek du roman. Je trouve qu'une fois qu'on sait ça, la dimension de lecture n'est plus la même.

Ce qui m'a le plus touché, et, me laisse un peu tristoune à la fin de cette lecture, c'est la force des sentiments qui inondent nos protagonistes. John Green ici nous met face à un groupe d'adolescents, amis, qui vont, pour la première fois de leur vie devoir affronter, surmonter, et se remettre d'un drame. La vie quoi. Une profondeur émotionnelle et incontestable se dégage de cette lecture. Moi qui cherchait un roman pour me changer les idées en ce moment, à présent je me sens encore plus mal. Mais c'est beau et c'est bon d'avoir mal grace à une lecture.

L'auteur est fort pour nous dépeindre de vraies personnalités chez ses protagonistes. Il y en a pour tous les gouts. Alaska, la jeune fille charismatique et mystérieuse. L'adolescente sexy et libre, souffrant de maux qu'elle garde secrets. Miles, surnommé Le Gros, qui lui, est notre personnage principal, celui à travers lequel nous découvrons l'intrigue. Il est terriblement attachant parce qu'il est persuadé d'être un loser. Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'il est brillant et doté d'un humour renversant. Il n'a pas d'amis en Floride, et afin d'occuper intelligemment son temps se passionne pour les biographies. Plus précisément, les dernières paroles prononcées par des personnes célèbres (présidents, auteurs, etc). Lorsqu'il décide de quitter sa Floride natale pour le pensionnat de Culver Creek, il désire ardemment partir à la conquête de sa vie. Ca m'a bouleversé. Parce que, plus jeune, j'ai moi aussi ressenti ce besoin d'émancipation sans n'y avoir jamais cédé. Miles va littéralement se confier à nous tout au long du récit. Je me suis sentie tellement proche de lui que j'avais vraiment envie de le consoler et de lui dire que ça va aller, malgré tout, ça ira, parce qu'il le faudra bien.
C'est le seul personnage qui ne conserve pas sa part de mystère parmi tous ceux créés par l'auteur. Son meilleur ami, Le Colonel, est un personnage haut en couleur. Il apporte le grain de folie et de bonne humeur qui fait du bien. Il a une vie totalement atypique, et lorsqu'on en apprend un peu plus à son sujet, on ne peut que s'y attacher.

Je pense que ce livre est un livre à lire : par les adolescents et par les parents des adolescents, et tous les autres. Ce texte est intéressant parce qu'il ne sert pas aux lecteurs de l'adolescent cul cul la praline, rebelle, et j'en passe. Non, ici les personnages sont entiers, intelligents, brillants. Ils s'évertuent à vouloir mettre des mots sur ce qu'ils ressentent. Ils s'adonnent à des expériences afin de mieux ressentir les choses. Ils se découvrent et tentent de se construire. Avec leurs craintes, et leurs convictions. Ils sont tellement touchants que même si parfois l'intrigue a été, pour moi, un peu longuette, je ressors totalement conquise par Mr Green.

Je pense que cette lecture peut clairement apporter des réponses, ou aider, les adolescents qui se traversent cette période pas évidente, où ils ne sont plus des enfants, mais pas tout à fait des adultes.
 

Mon ressenti après cette lecture :

 

 

8 commentaires:

  1. Ohhh, que je suis heureuse qu'il t'ait plu aussi <3 <3 <3
    Maintenant, tu dois lire Nos étoiles contraires ! Radicalement différent et tout aussi beau <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf c'est marrant j'ai toujours fui cette lecture... Généralement les livres à succès me rebutent (pourquoi je ne sais pas, ceci dit). Mais je pense que j'essaierai un jour quand même ^^ Pas tout de suite hein, celui là m'a suffisamment déboussolée pour le moment :p

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. salut, premièrement je tiens à te dire que j'adore ton blog et surtout cette chronique parce que qui es tu Alaska est maintenant mon coup de coeur! John Green écrit tellement bien. Tu devrais lire Will and Will et La face cachée de Margo du même auteur. Ils sont fabuleux!
      Merci pour cette chronique!
      N'hésite pas à passer sur mon blog et me donner ton avis parce que je viens seulement de le commencer! ( http://prunesworld.blogspot.fr/ )
      Merci d'avance <3

      Supprimer
    2. salut, premièrement je tiens à te dire que j'adore ton blog et surtout cette chronique parce que qui es tu Alaska est maintenant mon coup de coeur! John Green écrit tellement bien. Tu devrais lire Will and Will et La face cachée de Margo du même auteur. Ils sont fabuleux!
      Merci pour cette chronique!
      N'hésite pas à passer sur mon blog et me donner ton avis parce que je viens seulement de le commencer! ( http://prunesworld.blogspot.fr/ )
      Merci d'avance <3

      Supprimer
  3. salut, premièrement je tiens à te dire que j'adore ton blog et surtout cette chronique parce que qui es tu Alaska est maintenant mon coup de coeur! John écrit tellement bien. Tu devais lire Will and Will et La face cachée de Margo du même auteur. Ils sont fabuleux!
    Merci pour cette chronique!
    N'hésite pas à passer sur mon blog et me donner ton avis parce que je viens seulement de le commencer§
    Merci d'avance <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Prune's World, tout d'abord merci beaucoup (beaucoup) pour ce très gentil commentaire. Ça me touche énormément et je suis ravie que mes chroniques te plaise.
      Je me laisserai peut-être tenté par les autres romans de John Green, un de ces quatre ^^
      Je vais aller faire un tour sur ton blog, avec plaisir. Même si les débuts ne sont pas évidents, accroches-toi, tu verras le faite d'écrire un ressenti sur une lecture change beaucoup de choses.
      Des bisous tous doux :)

      Supprimer
    2. De rien c'est normal :)
      Tu verras il sont tous géniaux mais mes préférés sont Nos étoiles contraires et bien sûr... Qui est tu Alaska!
      Merci beaucoup pour ton commentaire sur mon blog... J'apprécie le geste :) et merci Pour tes conseils !

      Supprimer