mercredi 24 septembre 2014

What about [...] Les filles de Hallows farm [...] Angela Huth


  • Poche: 556 pages
  • Editeur : Gallimard (23 mars 2000)
  • Collection : Folio

  • Résumé :

    Octobre 1941. Trois jeunes filles volontaires se retrouvent dans une ferme isolée du Dorset pour remplacer les hommes partis à la guerre : Prue l'effrontée, coiffeuse à Manchester ; Stella, la romantique, qui se croit amoureuse d'un enseigne de vaisseau ; Agatha, l'étudiante rêveuse de Cambridge.
    Leur intrusion bouleverse la vie des fermiers - et notamment celle de Joe, leur fils, réformé pour raisons de santé et très officiellement fiancé à Janet qui travaille dans une usine d'armement.
    Dans cet univers rustique déroutant, Prue, Stella et Agatha nouent entre elles et avec leurs hôtes des liens compliqués et intenses qui dureront toute la vie. Le décor d'une campagne apparemment paisible peut favoriser les jeux ou les feux de toutes sortes de passions.




    Mon avis :

    Ce roman écrit durant les années 90, met en scène trois jeunes filles que tout oppose. Stella Sherwood, Prue Lumley & Ag’ font parties de l’armée féminine agricole. Elles ne se connaissent pas mais vont se retrouver toutes trois envoyées, en octobre 1941, dans une ferme au fin fond du Dorset.

    Cette ferme appartient à Mr et Mme Lawrence, ainsi qu’à leur fils unique Joe.

    Ce roman va retracer le quotidien ardu que représente le travail rural durant les années 40, en plein cœur la seconde guerre mondiale. Ces trois jeunes filles, qui n’étaient pas les bienvenues par les hommes de la ferme vont incarner la frivolité, l’insouciante, la jeunesse et la folie en contradiction avec la rudesse, la froideur, la distance, et le silence dans lequel sont emmurés Mr Lawrence et son fils.

    Nous allons suivre l’évolution des personnages, nous y attacher, rigoler, et parfois même s’émouvoir. Ces trois filles vont arriver telle une tornade dans la vie de ces fermiers et tout chambouler. Nous allons suivre leur quotidien inégal et empli de vicissitude une année durant.

    Je vous recommande donc ce roman pour la simple et bonne raison que c’est une histoire de vie comme je les aime. J’ai été touchée par la jolie plume dont usent les traductrices
    Christiane Armandet et Anne Bruneau. Le vocabulaire employé est riche, tout est imagé, les descriptions sont méticuleuses. On a réellement l’impression d’être auprès de nos héroïnes de guerre, à labourer les champs à leur côté.



    Ma note : 4/5

    Aucun commentaire:

    Publier un commentaire