mercredi 24 septembre 2014

What About [...] Deuil de Miel [...] Franck Thilliez


  • Poche: 823 pages
  • Editeur : POCKET (3 octobre 2013)
  • Collection : Pocket thriller



  • Résumé :

    Un an après la mort tragique de sa femme et de sa fille, le commissaire Sharko reprend du service pour une affaire étrange : dans l'église d'Issy les Moulineaux, une femme intégralement rasée est retrouvée morte, des papillons sur le crâne. Un énigmatique message gravé dans la pierre guide le policier vers d'autres atrocités et des meurtres de plus en plus sauvages. Malgré sa plaie ouverte et une dépendance visible à diverses substances, Sharko se lance sur les traces de ce qui ressemble de plus en plus à un serial killer. Plus il avance dans l'enquête, plus il prend conscience qu'il faut endiguer le fléau au plus vite. À bout de force, il doit en plus composer avec les visites nocturnes d'une petite fille qui semble avoir des pouvoirs surnaturels...


    Mon avis :

    J'ai adoré ce thriller qui est donc la suite de "Train d'Enfer pour Ange rouge". Il y a une vrai mise en scène des meurtres. Une réelle atrocité dans le déroulement de l'enquète ; même si je l'ai trouvé moins "gore" que Train Rouge je l'ai trouvé beaucoup plus mouvementé. L'ambiance est angoissante, pesante, sinistre.

    Thilliez met en scène des insectes : papillons Sphynx, des araignées tueuses, des Moustiques. Tous ses insectes delivrent des messages et sont porteurs d'une signification bien réelle.

    De plus, l'ambiance est très angoissante car le tueur fait en sorte de mener Sharko sur les scènes de crime quand le personnage face à lui est encore vivant. C'est très stressant, car, rien n'est encore joué ; la victime PEUT encore être sauvée !

    L'auteur fait se confronter plusieurs aspects des choses en même temps :

    D'un côté nous avons les crimes avec le tueur machiavélique, et, d'un autre côté, nous avons la déchéance de Sharko. Il perd totalement pied et se jette corps et âme dans son enquête. C'est clairement la seule chose qui le maintient encore en vie...

    Il y a également un autre aspect qui m'a vraiment fait penser à un film d'horreur : la mise en scène d'une "petite fille" . Cette petite fille, Eugénie, qui surgit aux moments ou on l'y attend le moins, Eugénie qui est étrange, Eugénie qui est angoissante. Un vrai travail autour de ce personnage dont le dénouement s'opère toute à la fin du Thriller...

    Dans ce livre beaucoup de haine, de rancune. La maladie, le virus, les insectes, tout se mèle et se rejoins, ce qui créé un univers vraiment morbide et très oppressant.


    En somme ce bouquin est pour moi un réel thriller psychologique. Nous sommes vraiment plongés dans les méandres du mental de Sharko, mais, également plongés au coeur des meurtres. On veut comprendre, on veut que Sharko s'en sorte !


    Vraiment je vous conseille ces deux livres qui sont vraiment très bien documentés et très interessants à lire.



    Ma Note : 5/5

    La chronique de ma binôme Morgane c'est ici

    Aucun commentaire:

    Publier un commentaire