mardi 14 avril 2015

What about [...] Academy Street [...] Mary Costello

AuteurMary Costello
EditeurSeuil
Date de parution05/03/2015
CollectionCadre Vert
ISBN2021179087

 Résumé :

 
Tess a sept ans lorsque sa mère meurt de la tuberculose. Nous sommes en Irlande dans les années 40, dans le vaste domaine familial d'Easterfield. Avec cette perte, se creuse en l'enfant silencieuse une solitude fondamentale.Tess a vingt ans lorsque des études d'infirmière la poussent à Dublin ; peu après, sa sœur Claire lui propose de venir tenter comme elle sa chance à New York. La vaste métropole et le tourbillon des années 60 emportent la timide jeune femme vers son destin.Portrait lumineux d'une vie en marge, Academy Street balaie plus d'un demi-siècle avec l'ardeur et la délicatesse de son inoubliable anti-héroïne. Sous la sobriété de la phrase, derrière la discrétion de Tess se cachent une force prodigieuse et une existence d'une beauté rare, menée à distance du bruit et de la fureur, suspendue entre la terre natale et le pays d'adoption, guidée par la puissante lame de fond des émotions.





 

Mon avis :

 
Roman couronné par l'Irish Book of the Year Award 2014, pour la première fois décerné à une femme ! « Mary Costello a créé l'un des personnages les plus remarquables de la littérature contemporaine. Ce livre est une merveille. » Ron Rash. J'ai donc suivi le conseil de ma libraire et je me suis lancée dans la lecture du tout premier roman de Mary Costello Academy Street. J'ai adoré cette lecture qui a été pour moi un vrai moment de délectation. Trop court même. Seulement 192 pages. Mais quel bonheur de découvrir une nouvelle auteure Irlandaise, qui plus est de cet acabit !

Mary Costello nous présente dans ce roman Tess qui vit avec son père, ses sœurs et son frère dans la région de Galway en Irlande. Après le décès de sa mère, nous allons suivre le quotidien d'une petite fille perdue. Qui ne comprend pas ce qui se passe. L'attitude de son père, distante, toujours un peu excédé par le caractère et le tempérament de sa fille a été pour moi un vrai bouleversement. Cette dernière en souffre et ne sait que faire pour réussir à rompre la glace qui s'est dressée entre elle et son père. Petit à petit nous allons suivre l'évolution de Tess, depuis son adolescence, ses études d'infirmière, le départ de ses sœurs pour fonder leur famille. La libération pour cette jeune fille en passe de devenir femme dès lors qu'elle quittera ce foyer familial qui l'étouffe tant. D'abord Dublin, puis le New York des années 60 vont devenir ses terres d'accueil.

L'évolution du personnage est très intéressant car Tess restera constamment sur la réserve malgré son émancipation dès lors qu'elle foulera le sol américain. Jeune femme timide et introvertie, elle préfère la compagnie des livres qu'elle aime tant. Vous allez donc suivre le quotidien d'une femme, de son enfance, à sa mort. Et cette femme, Tess, n'est pas des plus chanceuses dans la vie. Je décide volontairement de ne pas résumer ses aventures une fois cette dernière parvenue sur le sol de la grosse pomme car le roman étant court, je risquerai de trop vous en dire. Ce qui est brillamment réussi dans ce texte c'est le personnage qu'a créé Mary Costello : une anti-héros terriblement attachante. Je me suis sentie proche de Tess a plus d'une reprise. Nous suivons chacune de ses pensées, ses déceptions, ses espoirs, mais aussi ces petits moments de joie. La simplicité et la douceur du texte font qu'on ne tombe pas dans un registre dramatique.

Il est très difficile de s'exprimer sur cet ouvrage en sachant qu'il est vraiment court sans vous en dévoiler une partie.

La beauté de l'écriture et la justesse, le soin avec lequel l'auteur choisi ses mots pour nous dépeindre le quotidien de son anti héroïne, sont un gage plus que certain d'un travail de grande qualité. J'ai vraiment hâte de découvrir ces futurs ouvrages à venir.
 

Ma note :

 

 

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Coucou, oui tu peux te lancer les yeux fermés car c'est un livre relativement court mais très bien écrit :)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Beau et triste un peu parfois. Vraiment l'auteur à fait un superbe travail car on ne tombe pas dans le genre "dramatique" :)

      Supprimer