vendredi 26 septembre 2014

What About [...] La page Blanche [...] Pénélope Bagieu et Boulet

couv64112851
  • Relié: 208 pages
  • Editeur : Delcourt (18 janvier 2012)
  • Collection : DELC.MIRAGES


  • Résumé :

    Une jeune femme reprend ses esprits sur un banc sans se rappeler ni de son nom ni de ce qu’elle fait là. Menant l’enquête tant bien que mal, elle tente de recouvrer la mémoire et de retrouver son identité. Mais que va-t-elle découvrir ? Un passé romanesque fait de drames et de romances ou l’existence banale d’une femme ordinaire ? Et dans ce cas, saura-t-elle devenir quelqu’un après avoir été quelconque ?

    Mon avis :

    C'est par le biais de cette bande dessinée que j'ai découvert pour la première fois Pénélope Bagieu. La couverture rose m'a directement sauté aux yeux. Je m'en suis tout de suite emparée et je l'ai feuilletée sur place. Et la, je suis tombée amoureuse du dessin, des couleurs. L'intrigue, en vue de la quatrième de couverture, me tentait bien. Je n'ai donc pas hésité une seule seconde !

    Je n'ai pas été déçue du tout par cette bande dessinée. Je sais que nombreuses citriques ont blâmé le travail ici fait par Bagieu et Boulet. Ce n'est pas du tout mon cas !

    J'ai adoré le concept de la jeune fille qui reprend conscience, seule, assise sur un banc. Elle se sent totalement perdue, se demande où elle se trouve et qui elle est... Imaginez-vous deux minutes à la place de cette jeune femme ? Elle a perdu tous ses repaires et ne se souvient absolument  de rien concernant son passé.

    Elle va donc partir à la recherche de son logement. Elle va redécouvrir ses gouts et les objets qui lui sont chers au fur et à mesure de son avancée dans la BD. Son job ? Mince, elle l'avait oublié celui la ! Il va falloir qu'elle fasse des pieds et des mains pour ne pas laisser paraitre auprès de ses collègues sa perte de mémoire ! A oui, au faite, elle est libraire !

    J'ai aimé la quête d'identité qui se fait tout en douceur et non pas sans humour.

    Mais, forcément, quand du jour au lendemain, on devient quelqu'un d'autre, on ne peut pas passer inaperçu. Surtout quand on se met à trainer avec des loosers...


    Ma note :
     


     


    La chronique de ma binôme Morgane c'est ici

    1 commentaire:

    1. Une belle petite BD qui nous fait nous sentir... Toute chose à la fin!

      RépondreSupprimer