lundi 28 septembre 2015

What about [...] La femme cachée [...] Sidonie-Gabrielle Colette


Colette, La femme cachée, éditions Folio, 192 pages

Résumé :


«Son mouvement libéra le mari inquiet, qui, rendu à une jalousie active et normale, recommença de penser et se leva sans précipitation pour suivre sa femme.
Elle est ici pour quelqu'un, avec quelqu'un. Dans moins d'une heure, je saurai tout.
Cent cagoules, violettes ou vertes, lui garantissaient qu'il ne serait ni remarqué, ni reconnu.»  
 

Mon avis :


Joli cadeau reçu pour mon anniversaire qui m'a permis de découvrir la plume de cette chère Colette à travers ce recueil de 22 nouvelles.

J'ai passé un agréable moment en la compagnie de cette illustre femme. Je ne suis pas une adepte de nouvelles puisque j'ai souvent tendance à trouver les histoires trop brèves. Mais là, ça a fonctionné. Colette nous dépeint le quotidien de divers protagonistes, pour la plupart personnages féminin.

Colette fut principalement connue pour sa saga autobiographique intitulée Claudine. Cette femme, surprenante pour son époque, entreprendra une carrière au Music-Hall. Cette expérience a clairement influencé certaines de ces œuvres comme La Vagabonde (que je veux VRAIMENT découvrir rapidement), ou L'envers du Music-Hall. Colette divorcera, deux fois, aura des liaisons avec des femmes, puis une liaison avec le fils de son second mari (qui l'inspirera pour certains de ses écrits tels que Le blé en herbe ou encore Chéri). Puis, Colette sera élue à l'unanimité à l'Académie Goncourt, dont elle deviendra présidente en 1949 (c'est une première à cette époque!).

Concernant le style d'écriture que j'ai pu observer dans cette œuvre ici évoquée, je l'ai trouvé très épuré mais intense. Son texte est poétique. Elle arrive à nous décrire des scènes simples, de la vie de tous les jours, de cette merveilleuse manière qui semble lui être propre et qui rend le texte bien plus profond qu'il semble y paraitre.

La femme cachée, première nouvelle de ce recueil, met en scène une femme surprise au bal par son mari, alors qu'elle ne devait pas s'y rendre. Cette femme séduit les hommes, danse, embrasse, avec légèreté. 
J'ai également beaucoup apprécié La Main, qui évoque une femme qui se réveille auprès de son nouveau mari, et qui prend peu à peu conscience de l'horreur de la main de ce dernier alors qu'aveuglé par le feu du premier amour, elle ne l'avait pas remarqué avant ce matin là.

La sensualité épanouie de la femme qu'est Colette transparait ouvertement à travers ces écrits.

En bref, la lecture de ces courts portraits se dégustent aussi rapidement qu'agréablement. Je suis ravie d'avoir pu découvrir la plume de l'auteur à travers ce court recueil car je me sens enfin prête à m'atteler à la lecture de ses nombreux autres écrits.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire